Histoires tissées

Nuit blanche 2022
26 février 2022

Réservez votre place

Histoires tissées

Le 26 février 2022, quatre commissaires des communautés autochtones, yiddish, chinoises et féministes de Montréal présentent HISTOIRES TISSÉES au pavillon Monument-National. Les commissaires Jani Lauzon, Marissa Blair, Sophie Gee et Marie-Claude Garneau ont sélectionné 13 artistes qui performeront dans un cabaret pluridisciplinaire animé par Kama La Mackerel. Cette soirée de la Nuit Blanche réserve des performances en musique, danse, conte, performance, opéra et lecture de textes. Avec Skawennati, Stephen Silverbear McComber, James Viveiros, Jeroen Lindeman, Vanessa Marcoux, Michelle Heisler, Hua Li, Michelle Jiang, Wong Koon Ying, Nathalie Doummar, Phara Thibault, Pascale Rafie et Marie Samuel.

Le Monument-National est le plus ancien théâtre québécois encore en fonction aujourd’hui. Dès la fin du 19e siècle, il est habité par la communauté Yiddish et s’impose comme un formidable lieu de création, d’échange et de diffusion. C’est aussi au Monument-National que se sont réunies les plus grandes féministes québécoises francophones et où a commencé le long combat pour l’obtention du droit de vote des femmes. Flirtant avec le quartier Chinois en même temps que le quartier des spectacles, ce pavillon de l’École Nationale de théâtre est un haut lieu de notre Histoire, mais aussi, le porteur d’une multitude d’histoires.


Cet événement est organisé par le département de l’engagement artistique, en collaboration avec Claudia Parent.

Dans le cadre de la Nuit blanche à Montréal

COMMISSAIRES ET ARTISTES

Communauté autochtone

Jani Lauzon, commissaire

Avec James Viveiros (danse), Skawennati (performance) et Stephen Silverbear McComber (conte)

Jani Lauzon est une artiste multidisciplinaire d'origine métisse. Elle est actrice, autrice, metteure en scène,  auteure, marionnettiste, professeure, productrice et autrice-compositrice-interprète. 

Il existe de nombreuses façons de raconter une histoire. Les histoires ont de multiples fonctions qui vont au-delà du divertissement. Les trois artistes que j’ai invités à cette soirée sont des conteurs et conteuses qui emploient une pléthore de techniques. Sculpteur primé, Stephen McComber (Silverbear) est aussi un gardien de semences ancestrales. Skawennati est l’une de mes artistes autochtones chouchous! Son travail est tout sauf prévisible, exactement ce à quoi on peut s’attendre d’un avatar cyberpunk. James Viveiros est un artiste qui traque activement l’expérience de l’éveil. James fait partie des nombreux artistes métis ou autochtones qui utilisent leur art pour parvenir à une meilleure compréhension d’eux-mêmes.

Communauté chinoise

Sophie Gee, commissaire

Avec Hua Li (hip-hop and R&B), Shijia Jiang (opera jingju), Wong Koon Ying (chant), Timothy Chan (histoire/conte).

Sophie Gee est metteure en scène et présente surtout de nouvelles créations sous le nom de Nervous Hunter. Dans son travail, il y a toujours ce décloisonnement des disciplines : art dramatique, danse et performance se répondent. 

Avant d’approcher des artistes pour qu’ils se produisent à Nuit Blanche, j’ai réfléchi au fait que le centre culturel chinois, aujourd’hui fermé, était si proche du Monument-National, mais que les deux espaces accueillent des artistes et des publics différents. Beaucoup d’artistes chinois que je connaissais étaient comme moi – au moins de la deuxième génération, éduqués en Occident et pour la plupart évoluant dans des espaces artistiques occidentalisés – et non des artistes plus âgés ou des artistes dont le travail pourrait être qualifié d’« art populaire ou traditionnel ». Ce programme rassemble différentes générations et pratiques et propose un aperçu d’une communauté artistique sino-canadienne pluridimensionnelle.

Communauté féministe

Marie-Claude Garneau, commissaire

Avec Nathalie Doummar, Pascale Rafie et Phara Thibault (performance, lecture et interprétation).

Marie-Claude Garneau est doctorante en lettres françaises à l’Université d’Ottawa, chargée de cours à l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM et co-directrice littéraire de la collection de théâtre féministe « La Nef », aux éditions du Remue-ménage. Elle est membre associée de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQÀM et membre étudiante du Réseau québécois en études féministes (RéQEF). 

Je voulais inviter des écrivaines de théâtre. Des femmes de diverses générations aussi, qui abordent des enjeux et des thèmes féministes dans leurs œuvres. Les thèmes de la mémoire, de l’identité, de la recherche d’une communauté ainsi que la question plus large de la filiation entre les femmes sont donc des thèmes que l’on retrouve, de près ou de loin, dans les démarches d’écritures des autrices invitées, que j’inscris tout à fait dans une culture féministe. C’est dans ce même désir de tisser une filiation entre elles que je les ai invitées à venir partager un texte de leur cru dans le cadre de notre événement.

Crédit photo : Kelly Jacob

Communauté yiddish

Marissa Blair, commissaire

Avec Michelle Heisler (chant), Vanessa Marcoux (violon) et Jeroen Lindeman (jeu).

Marissa Blair est une artiste de scène et une metteure en scène. Elle est directrice artistique et cofondatrice de la compagnie d’arts de la scène Mad Paradox. Au cours des trois dernières années, elle a dirigé l’espace studio à but non lucratif Espace Freestanding Room situé à Montréal.

Pour cette présentation, nous avons choisi la chanson yiddish « Ikh Vel Vartn Oyf Dir/I Will Wait For You », puisqu’elle exprime l’espoir fragile de récupérer ce qui nous a été enlevé. Cette chanson a toujours été interprétée au Monument-National lors de spectacles de théâtre yiddish.

Station de bavardage et de création de zines avec Marie Samuel

Également, dès 16 h 30, l’artiste collaborative Marie Samuel invite les citoyen-nes à participer à une station de création de zines pour bavarder et mettre sur papier de petites histoires. Les participant-es pourront photocopier des exemplaires de leur zine (petit livre) et les distribuer au public via un distributeur libre-service. 

Pour les participant-es qui le souhaitent, les zines déposés dans le distributeur pourront être distribués également au public lors d'une exposition de l’artiste en avril et mai 2022. 

  • Au bar-parterre du Monument-National
  • Le 26 février à 16 h 30
Réservez pour cette activité

Un retour sur le Nuit Rouge 2019

Regardez la vidéo de l'édition 2019 de Nuit Rouge pour un aperçu de l'évènement de cette année !

Regardez la vidéo !

Débutez votre inscription à l'ÉNT !

Découvrez l'expérience ÉNT avec la cohorte de finissant.e.s de 2021 lors de toutes leurs années d'étude à l'ÉNT !

Faites votre inscription dès maintenant