En mémoire de nos artistes

Un dernier hommage à ceux qui nous ont quittés

Faites un don à la mémoire d'un artiste que vous appréciez

Voici un hommage sincère aux artistes et aux mécènes qui nous ont quittés dans les dernières années et qui ont marqué la culture québécoise et canadienne, tout en laissant leur trace dans l'histoire de l'ÉNT.

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos témoignages, si vous souhaitez leur rendre hommage sur cette page.

Veuillez envoyer le tout à mmdemers@ent-nts.ca.

Merci.

Faites un don hommage

MONIQUE MERCURE

Gouverneure à vie (depuis octobre 2000)
Directrice générale (1991-1997)
Directrice artistique de la section française (1997-2000)

Lauréate du prix Gascon-Thomas (2008)

Monique Mercure fut l'une des plus grandes icônes de la culture québécoise et une figure importante de l’histoire de l’École nationale de théâtre.

Directrice générale (1991-1997), irectrice artistique (1997-2000) puis gouverneure à vie (depuis octobre 2000) de l’ÉNT, Monique Mercure a aussi mené une carrière prolifique tant au théâtre et au cinéma qu’à la télévision, en plus de remporter de nombreux prix prestigieux pour son engagement dans les arts de la scène.

En 1993, elle a remporté le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène, le prix Denise-Pelletier ainsi que le prix Gascon-Roux pour le rôle d'Hécube dans Les Troyennes d'Euripide au Théâtre du Nouveau Monde. Puis, en 2010, elle a reçu l’insigne de grand officier de l’Ordre national du Québec en reconnaissance de l’ensemble de sa carrière.

Crédit, photo de gauche: Serge Gauvin

Monique Mercure a entamé sa carrière comme comédienne sur les planches des théâtres en 1960 avec son premier rôle dans la pièce L’Opéra de quat’sous présentée au Théâtre du Nouveau Monde. Un des grands moments sur scène qui fait encore sa renommée aujourd’hui a été son rôle d’Albertine à 70 ans, dans la pièce Albertine en cinq temps de Michel Tremblay.

Au cinéma, un des plus grands rôles de sa carrière a sans aucun doute été celui de Rose-Aimée Martin dans le film J.A. Martin photographe (1977) du réalisateur Jean Beaudin. Pour ce rôle, elle a d'ailleurs remporté le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes et a été la première Québécoise à gagner ce prix.

À la télévision, elle s’est démarquée dans Providence et Mémoires vives, deux séries à succès diffusées récemment par Radio-Canada.

On se souviendra d’elle comme une grande interprète, mais aussi comme une femme d’audace et d’engagement.

MICHELLE ROSSIGNOL

Directrice des programmes d'Interprétation et d'Écriture dramatique (1980-1985)
Adjointe à la direction du programme d'Interprétation (1971 à 1980)
Enseignante dans le programme d'Interprétation 

Lauréate du prix Gascon-Thomas (1992)

« On a tous un peu de Michelle Rossignol en nous. Elle nous a énormément influencés. »

- René Richard Cyr (Interprétation, 1980)

Comédienne, metteuse en scène et directrice artistique, Michelle Rossignol fut aussi une artiste importante dans l’histoire de l’ÉNT, en plus d’exercer une carrière prolifique autant au théâtre, qu'au cinéma et à la télévision.

Michelle Rossignol a enseigné dans le programme d’Interprétation pendant plusieurs années, puis est devenue, de 1971 à 1980, devenir adjointe à la direction du même programme, pour finalement occuper le poste de directrice des programmes d’Interprétation et d’Écriture dramatique jusqu’en 1985.

Ayant à cœur l’art et la culture du Québec, elle aura été à la tête du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui de 1988 à 1998, le seul théâtre se consacrant entièrement à la dramaturgie québécoise. Elle a aussi reçu de nombreux prix et distinctions qui montrent son engagement afin de faire rayonner le théâtre québécois : le prix Victor-Morin de la Société Saint-Jean-Baptiste (1982), le trophée des Coopérants et le prix Gascon-Thomas de l'École nationale de théâtre (1992). Elle a aussi reçu l'insigne d'officier de l'Ordre du Canada et de chevalier de l'Ordre national du Québec (2001).

On se souviendra d’elle comme une femme énergique, fougueuse, vive et une comédienne possédant un immense talent.

Crédit photo: La Presse

Sur la photo: Gilles Renaud (Interprétation 1967) et Michelle Rossignol

ADA SLAIGHT

Grande donatrice de la NTS et mécène extraordinaire depuis de nombreuses décennies

Madame Slaight est une personne profondément dévouée envers l’École et la réussite de nos étudiants. Elle est non seulement une philanthrope extraordinaire, mais aussi une grande passionnée de théâtre. Son soutien nous permet de tenir plusieurs activités qui enrichissent l’expérience de nos étudiants et facilitent leur transition vers la vie professionnelle.

Faites un don à la mémoire d'Ada Slaight

ART À PART | Les 100 artistes récipiendaires de la bourse Art à part ont été sélectionnés 

Visionnez les projets de la semaine ici!

Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir l’information sur les projets sélectionnés et sur les prochaines activités liées aux programmes professionnels.