Robert Bellefeuille - Directeur du programme de Mise en scène

École nationale de théâtre du Canada
Robert Bellefeuille, Directeur du programme de Mise en scène
Crédit photo: Maxime Côté

514-842-7954, poste 137 
rbellefeuille@ent-nts.ca

Diplômé du Conservatoire d'Art dramatique de Québec, Robert Bellefeuille est un homme de théâtre polyvalent. Membre fondateur du Théâtre de la Vieille 17, il en a été le directeur artistique et général de 1979 à 2006. où il a créé (à titre d'auteur, acteur et metteur en scène) plus de 40 oeuvres pour le compte de cette compagnie, vouée à la création. Mentionnons entre autres: Le grand voyage de Petit Rocher, qu'il a co-écrit avec Chantal Lavallée, L’homme invisible/The invisible man de Patrice Desbiens, Maïta d’Esther Beauchemin, L’inconception de Robert Marinier, Mentire, qu'il a co-écrit avec Louis Dominique Lavigne, Neiges de Michel Garneau et Le Nez, qu'il a co-écrit avec Isabelle Cauchy.

Grâce à son sens du risque et de l’aventure, Robert Bellefeuille a agi comme révélateur essentiel d’une multitude de créateurs franco-ontariens et comme rassembleur d’artistes venus de la francophonie canadienne, voués à la création et à la prise de parole d’une nouvelle génération.

Si ses collaborations avec Robert Lepage l’ont mené à jouer aux quatre coins du globe, on a aussi pu le voir évoluer sur de nombreuses scènes canadiennes et européennes, où il a participé à plus d’une quarantaine de productions à titre de comédien et d’auteur. Mentionnons, entre autres: Épinal (Robert Marinier), Exils (Robert Bellefeuille et Philippe Soldevila), Lucky Lady (Jean Marc Dalpé), Poor Superman (Brad Fraser) et La trilogie des Dragons (collectif, mis en scène par Robert Lepage).

Parmi ses mises en scène récentes sur la scène montréalaise, rappelons, La dame aux camélias, de René de Ceccaty, d’après l’oeuvre d’Alexandre Dumas fils, et L’opéra de quat’sous, de Bertolt Brecht, dans une adaptation de René-Daniel Dubois au Théâtre du Nouveau Monde, Edmond Dantès et Le Comte de Monte-Cristo, d’Alexandre Dumas père, au Théâtre Denise Pelletier, Avec Norm de Serge Boucher, au Théâtre du Rideau Vert, Jouliks de Marie-Christine Lê-Huu et Caravansérail de Robert Claing, au Théâtre d’Aujourd’hui, Vincent River de Philip Ridley au Théâtre de Quat’Sous. Avec Chants Libres et le nouvel Ensemble de Montréal, il a assuré la mise en scène de l’opéra-féérie de Gilles Tremblay, L’eau qui danse, la pomme qui chante et l’oiseau qui dit la vérité, présentée au Monument National.

Depuis 2009, il dirige le programme de Mise en scène de l'École Nationale de théâtre du Canada, en plus d'être au nombre des professeurs et metteurs en scène invités. Avec les finissants en Interprétation et en Écriture dramatique de l’École, il a monté la pièce Baruffa, d’après Barouf à Chioggia de Carlo Goldoni (2001), Le Doux parfum du vide de Pascal Lafond (2003) présenté également au FTA, à la Nouvelle scène et au festival Ados, Voiture américaine de Catherine Léger (2006), Il testamento, d’après Volpone de Ben Jonson (2008), Je suis un chat de Martin Bellemare (2009) et embouteillageS, un spectacle événement dans le cadre du 50e anniversaire de l’École présenté dans le Hangar# 6, au Vieux port de Montréal.

Il est récipiendaire du Prix Théâtre Le Droit, du Prix d'excellence artistique Théâtre Action et du Prix Marcus soulignant sa contribution majeure au développement du milieu théâtral franco-canadien.

L'équipe