• Écriture Lecture

    Lecture de textes écrits par les étudiants en Écriture dramatique (Portes ouvertes 2010)
    Sur la photo : Guillaume Corbeil (Écriture dramatique, 2011), Olivier Sylvestre (Écriture dramatique, 2011), Pénélope Bourque (Écriture dramatique, 2013), Marie-Hélène Larose-Truchon (Écriture dramatique, 2012) et Mathieu Héroux (Écriture dramatique, 2012)
    Photo : Maxime Côté

  • Écriture (vidéo)

    Mathieu Héroux et Marie-Hélène Larose-Truchon, tous deux finissants 2012 en Écriture dramatique, reviennent sur leurs cheminements personnels respectifs ainsi que sur les nombreux avantages d'avoir étudié à l'École nationale de théâtre.
    Caméra et montage : Michael Slobodian (2012)
    Photos : Thomas Payette, Maxime Côté

  • Écriture (Minuit)

    Minuit de Marie-Hélène Larose-Truchon (Écriture dramatique, 2012), mise en scène Gill Champagne
    Décors et costumes Naomi Mathieu (Scénographie, 2013), éclairages Mélanie Granger (Production, 2013). Sur la photo : Geneviève Beaudet, Jade-Măriuka Robitaille et Isabel Caron (Interprétation, 2013). Spectacle de la promotion 2013.
    Photo : Maxime Côté

  • Écriture  (Le Clown)

    Le Clown de Mathieu Héroux (Écriture dramatique, 2012), mise en scène Jacques Laroche
    Décor et accessoires Ann Simard (Scénographie, 2013); costumes Laurence Mongeau (Scénographie, 2010); éclairages Thomas Payette (Production, 2013). Sur la photo : Laurence Régnier et Félix Léveillé (Interprétation, 2013)
    Spectacle de la promotion 2013. Photo : Maxime Côté

  • Écriture (Portes ouvertes)

    Projet Nodus, écriture en direct d’une pièce de théâtre lors des Portes ouvertes 2011.
    Sur la photo (derrière l'écran) : Pénélope Bourque (Écriture dramatique, 2013)
    Photo : Maxime Côté

  • Écriture (Nous voir nous)

    Nous voir nous de Guillaume Corbeil (Écriture dramatique, 2011), dans une mise en scène de Claude Desrosiers
    Décor, costumes et accessoires Gabrielle Bossé-Beal (Scénographie, 2012); éclairages Emilie Bérubé (Production, 2012). Sur la photo : Frédéric Lemay, Jean-Philippe Perras, Charli Arcouette et (de dos et sur l'écran) Béatrice Aubry (Interprétation, 2012)
    Spectacle de la promotion 2012. Photo : Maxime Côté

  • Écriture (Guillaume Corbeil)

    Fastfood littéraire pendant les Portes ouvertes en 2008
    Sur la photo : Guillaume Corbeil (Écriture dramatique, 2011)
    Photo : Maxime Côté

  • Écriture (Faire des enfants)

    Faire des enfants d’Éric Noël, dans une mise en scène de Pierre Bernard
    Décor et accessoires Véronique Boileau (Scénographie, 2010); costumes Stéphanie Cloutier (Scénographie, 2000); éclairages Mylène Caya (Production, 2010). Sur la photo : Marc-André Lapointe et Marie Bernier (Interprétation, 2010)
    Spectacle de la promotion 2010. Photo : Maxime Côté

Écriture dramatique

Partager

Le programme d’Écriture dramatique plonge les auteurs dans un bouillonnement propice à tenter des expériences, à affiner leur style et à trouver leur voix. Le parcours allie une formation intellectuelle à la fois ludique et exigeante, un large éventail d’exercices dirigés et une initiation pratique aux diverses facettes de l’art théâtral.

Le programme d’Écriture dramatique plonge les auteurs dans un bouillonnement propice à tenter des expériences, à affiner leur style et à trouver leur voix. Le parcours allie une formation intellectuelle à la fois ludique et exigeante, un large éventail d’exercices dirigés et une initiation pratique aux diverses facettes de l’art théâtral.

Les diplômés du programme d’Écriture dramatique vivent de leur plume dans une proportion qui frise les 95 %. Ancrés dans leur milieu et souvent déterminants par rapport à lui, ils écrivent, signent des traductions, sont joués à l’étranger, dirigent des compagnies, récoltent des prix. Bon nombre d’entre eux ont aujourd’hui un impact réel sur la dramaturgie et sur le théâtre québécois. Des générations d’auteurs, de créateurs de formes, d’artistes inspirants, responsables d’un nombre impressionnant de réalisations majeures, ont fait leurs premiers pas dans le creuset malléable qu’est ce programme.

Les étudiants sont encadrés par des artistes et par des théoriciens aux horizons variés – auteurs dramatiques, metteurs en scène, comédiens et scénographes, tant étudiants que professeurs – qui sont pour eux des interlocuteurs de premier choix. Évitant de privilégier un univers esthétique au détriment d’un autre, le programme mise sur la variété des contenus, sur le haut calibre des enseignants et sur le petit nombre d’étudiants. Chacun côtoie en une année une quinzaine de formateurs : cet encadrement personnalisé suppose par contre, en retour, un engagement entier.

C’est au travail d’écriture que les étudiants se consacrent en priorité. Les ateliers d’écriture les mènent à une connaissance intime de la langue et, de là, à la rencontre de leur propre style. Suivis pas à pas par des professionnels expérimentés qui sondent avec eux les particularités de l’écriture théâtrale, ils découvrent peu à peu la forme qui est la leur. Ils sont également initiés à des types d’écriture connexes (chanson, écriture cinématographique, etc.).

L’univers que propose un auteur de théâtre passe par une structure et des personnages; son texte sera dit à voix haute et mis en espace. Dès la deuxième année, les textes des étudiants font l’objet d’exercices, publics ou non, dirigés par un metteur en scène professionnel et montés par les étudiants des autres programmes. Ce processus permet à chacun de cerner la nature propre de tous les langages en présence – texte, jeu, éclairage, son, etc. – et de mesurer la force de leur réunion. Afin de bien saisir ces langages, les auteurs sont d’ailleurs initiés aux autres métiers du théâtre.

En savoir plus sur le cursus

1re Année

La première année permet aux étudiants d’acquérir des notions de base sur l’action dramatique, le personnage, le dialogue, la structure. Les étudiants perfectionnent leur culture générale quant à l’histoire du théâtre et des civilisations, et s’initient aux principaux courants de la dramaturgie. Tout leur travail se fait en vase clos, c’est-à-dire sans prestation publique ; l’accent est mis sur le processus, non sur le résultat.

Écriture (écriture libre, courtes pièces, pièce de première année) Formation intellectuelle (lectures dirigées, histoire du théâtre, histoire des idées, excursions critiques, etc.)
Ateliers (langue, personnages et action dramatique, adaptation de nouvelles, etc.) Lecture / voix
Interprétation Mouvement

2e Année

La deuxième année vise une concrétisation et une spécialisation de l’apprentissage : écriture de textes joués par les étudiants d’autres programmes, ateliers divers. Les projets principaux sont présentés aux pairs et au personnel de l’École : première épreuve du public, donc, et premier contact soutenu avec un tuteur privé, choisi pour ses affinités avec l’univers de l’étudiant.

Écriture (écriture libre, exercice d'ensemble, pièce de deuxième année) Formation intellectuelle (lectures contemporaines, mythologie, excursions critiques, etc.)
Ateliers (langue, écriture jeune public, conte, traduction, etc.) Coaching
Mouvement

3e Année

La troisième année en est une de plus grande autonomie. À part les cours de culture générale et les ateliers, le projet principal est l’écriture d’une pièce plus longue destinée à être créée l’année suivante par les acteurs finissants en exercice public. Le tutorat est cette fois plus espacé ; le « coach » est un interlocuteur, non un professeur.

Écriture (écriture libre, pièce de finissant) Formation intellectuelle (lectures contemporaines, histoire de la mise en scène, excursions critiques, etc.)
Ateliers (langue, écritures connexes – cinéma ou télé –, etc.) Coaching
Administration
Note : La liste des cours n'est donnée qu’à titre indicatif. L’ÉNT revoit les cours offerts de façon régulière pour bien répondre aux besoins de ses étudiants; elle se réserve donc le droit de procéder à des modifications sans préavis.

Étant donné le petit nombre d’étudiants en Écriture dramatique, des changements peuvent être apportés chaque année au cursus selon le bagage et les désirs des étudiants.

Directrice

Au cœur du milieu théâtral depuis trente ans, Diane Pavlovic se partage entre l’écriture, l’enseignement et le soutien dramaturgique auprès de compagnies et d’artistes d’ici et de l’étranger. Elle assume également la direction du domaine « Théâtre » chez Leméac éditeur depuis 2010.
Photo : Maxime Côté

Consulter la biographie complète

Formateurs

  • François Archambault
  • Mario Bolduc
  • Michel Marc Bouchard
  • Elizabeth Bourget
  • Daniel Canty
  • Jean-François Caron
  • Normand Chaurette
  • Olivier Choinière
  • Catherine Cyr
  • Yves Dagenais
  • Jean Marc Dalpé
  • Carole Fréchette
  • René Gingras
  • Lorne Huston
  • Marguerite Kumor
  • Louis-Dominique Lavigne
  • Francis Monty
  • Dominick Parenteau-Lebeuf
  • Diane Pavlovic
  • Monic Robillard
  • Larry Tremblay
  • Lise Vaillancourt

Note : La liste des formateurs n'est donnée qu'à titre indicatif.

1

Âge limite

Les candidats doivent être âgés d'au moins 21 ans au 1er octobre 2014 et faire parvenir leur formulaire d'inscription accompagné d'un chèque certifié ou d'un mandat-poste de 60 $ au plus tard le 31 janvier 2014, afin d'être informés des détails du concours d'entrée.

2

Soumettre une œuvre dramatique inédite

Ils doivent soumettre, avant le 15 mars 2014, une œuvre dramatique inédite d'environ 45 minutes, et répondre au questionnaire que l'École leur aura transmis.

3

Effectuer un stage

Six candidats sont retenus et invités, à la mi-mai, à effectuer un stage de deux jours se terminant par des entrevues individuelles.

DEUX ÉTUDIANTS SONT ACCEPTÉS AU TERME DE CE CONCOURS.

Dominick Parenteau-Lebeuf

L'École restera toujours le premier endroit où on a vu en moi l'artiste que j'étais et celle que j'allais devenir. Ce regard, celui de la naissance et de la reconnaissance, a été essentiel. Ensuite, on a tout fait pour m'aider à suivre ma voie. Aujourd'hui, quand j'y enseigne, j'essaie de perpétuer cette approche en posant un regard ébloui et aimant sur les étudiants. Ce regard, c'est le début de tout.
Dominick Parenteau-Lebeuf (Écriture dramatique, 1994) - Auteure dramatique et scénariste

Étienne Lepage

L'École nationale, c'est l'occasion d'apprendre un métier exaltant, torturant, risqué, pénible, précieux, impossible, essentiel, mais c'est surtout l'occasion d'une rencontre avec soi-même. Peu importe ce qui arrive après, l'École est une aventure qui rend tout individu meilleur.
Étienne Lepage (Écriture dramatique, 2007) - Auteur dramatique

Dominic Champagne

Pour y avoir été étudiant il y a un peu plus de vingt ans, et y avoir connu des années magiques de rencontres dans la création tous azimuts, pour y avoir créé mes premiers spectacles professionnels, et pour y avoir enseigné par la suite, je sais à quel point les travaux et les jours qui s'y passent peuvent se révéler matière et source d'émerveillement.
Dominic Champagne (Écriture dramatique, 1987) - Auteur, metteur en scène et directeur artistique du Théâtre il va sans dire

  • François Archambault
  • Yvan Bienvenue
  • Geneviève Billette
  • Vincent Bolduc
  • Elizabeth Bourget
  • Fanny Iseult Britt
  • Jean-François Caron
  • Dominic Champagne
  • Pascal Chevarie
  • Olivier Choinière
  • Sébastien Harrisson
  • Isabelle Hubert
  • Olivier Kemeid
  • Pier-Luc Lasalle
  • Catherine Léger
  • Francis Monty
  • Éric Noël
  • David Paquet
S'inscrire à ce programme
Prochaine rentrée :

Septembre 2015

Durée de la formation :

3 ans à temps complet

Droits de scolarité

Année scolaire 2014-2015
Citoyens canadiens et résidents permanents : 4 650 $
Citoyens étrangers : 9 300 $

Date limite d'inscription :

31 janvier 2015